Retour aux news
News jeu

Astuces pour joueurs avancés

29/05/2019

Maintenant que vous maîtrisez convenablement le gameplay de Splatoon 2, attardons-nous sur les techniques et bonnes pratiques qui peuvent faire la différence sur le terrain.

Commençons par l’utilisation de la carte durant vos parties. À tout moment du match, vous pouvez appuyer sur le bouton X pour consulter un plan de l’arène sur lequel apparaissent plusieurs informations importantes comme la position de vos alliés et les balises de saut de votre équipe. Vous y verrez aussi les zones encrées évoluer en temps réel. Les joueurs de hauts niveaux ouvrent régulièrement la map durant les périodes d’accalmie afin de deviner le côté par lequel l’adversaire va arriver. En début de match, la carte permet ainsi de déterminer la position de vos adversaires et les armes qu’ils utilisent.

Lorsqu’un ennemi subit des dégâts (parce qu’on lui tire dessus ou parce qu’il pose le pied dans l’encre adverse), sa position apparaît également sur le plan de l’arène. Cette information est notamment très utile lorsque vous utilisez une arme de longue portée et que vous perdez de vue la personne sur laquelle vous tirez. En ouvrant la carte, vous pourrez voir où votre cible se situe pendant encore quelques instants. Très pratique lorsque vous utilisez une Pigmalance sur un joueur adverse et que ce dernier réussit à vous échapper. La position renseignée sur la carte vous permet de le retrouver plus facilement et de l’achever !

 

 

Splatoon 2 nécessite aussi une vue bien aiguisée. Vos adversaires seront bien souvent en train de nager dans l’encre. Pour les détecter, vous pouvez vous fier aux petites éclaboussures visibles à la surface de l’encre lorsqu’ils se déplacent. Dans le feu de l’action, ce genre de petit détail peut cependant passer inaperçu. Et c’est d’autant plus vrai quand l’adversaire utilise le bonus Ninjalamar qui fait disparaître ces fameuses éclaboussures. Seule une observation attentive des reflets de la lumière sur l’encre permet alors d’identifier sa position.

Il existe bien un autre moyen de repérer un calamar adverse mais celui-ci est très difficile à mettre en oeuvre : la détection par le son ! Bien qu’invisible dans l’encre, l’utilisateur du bonus Ninjalamar produit toujours un bruit distinctif en se déplaçant. Dans un combat réel, la musique du jeu rend sa détection assez compliquée. Mais sachez qu’avec une écoute très attentive, il est malgré tout possible d’entendre quelqu’un nager près de vous.

Quand un joueur se tient immobile dans l’encre, prêt à vous tendre une embuscade, le niveau de difficulté monte encore d’un cran. À l’arrêt, tous les céphalopodes du jeu émettent un petit son de bulles très léger. Ce bruit est compliqué à détecter, mis à part dans certaines situations très rares. Des joueurs pros ont en effet déjà surpris leurs adversaires tout simplement en tendant attentivement l’oreille. Une prouesse impressionnante à voir en jeu !